Voeux 2011

Bonjour à tous.

Je viens de m’apercevoir que j’ai oublié de vous présenter mes voeux.

Mea culpa.

Du coup je laisse la parole à Monsieur le député maire Bruno Bourg-Broc, qui vient de présenter ce soir les voeux de la municipalité de Châlons-en-Champagne aux corps constitués.

J’en faisais partie…..pour l’association MaBruetOrka invité gentiment par Monsieur le maire.

Le secrétaire d’état au logement Benoist Apparu était présent à ses côtes, ainsi que l’ensemble des corps constitués et monsieur le préfet.

Ce qui m’a permis de saluer quelques connaissances, tous sourires et emplies de joie de ce moment ou les coupes n’attendaient plus que le saut des bouchons.

La salle de réception est beaucoup trop petite pour assurer, vu le monde un confort minimaliste.

Mais j’ai réussi, sans vraiment le vouloir, à être face à notre maire (qui m’accueillit auparavant au bas des marches de sa mairie en me souhaitant ses voeux, avec une franche poignée de mains.

Son discours fait le fleuron des réalisations de sa municipalité, passées et à venir.

Je vous en reparlerais un autre jour.

Et s’enorgueillit du futur parc des expositions et de sa salle de 3000 places assises et 12000 debout qui rayonnera sur toute la Champagne Ardennes.

Le discours fut bref, mais convaincant.

Monsieur le préfet conclut en citant Pierre Dac, trois fois de suite, et en se targuant de faire partie des trois cent nouveaux arrivants de Châlons.

Une belle ville , dont nous pouvons être fiers et ou il fait bon vivre.

Mais la pression des bouteilles étant à son comble il était difficile de continuer, et, renouvelant ses voeux, notre maire nous libéra.

Après avoir eu du mal à me faufiler entre les invités, je pris la poudre d’escampette.

En attendant, tous mes voeux, moins protocolaires, mais tous aussi….sincères.

http://www.lunion.presse.fr/article/marne/il-sappellera-bien-capitole-en-champagne

La fin du monde…

En cette fin du vingtième siècle la fin du monde était annoncée par un ensemble de sectes rivalisant d’annonces cataclysmiques.

La fin du monde n’eut pas lieu. Mais de nouvelles dates sont déjà annoncées très sérieusement…

Pourtant, aujourd’hui, 10 ans ont passé.

Et si nous ne sommes pas encore à la fin de notre monde, en sommes nous donc si loin?

Le climat qui s’affole, les diverses catastrophes, les accidents tragiques, le désastre économico-financier, la pauvreté, les guerres, les conflits, les attentats, la montée des intégrismes, la décadence de notre société (encore plus de mille voitures incendiées cette nuit en France), le refuge dans les réseaux sociaux, les jeux en réseau virtuels; ou tout cela nous mènera ?

Je ne peux croire que nous sommes en vue de la fin de notre monde, même si certains signes sont annonciateurs des pires catastrophes. Des civilisations ont disparues pour moins que cela.

Nous pouvons, encore, ensemble, changer la face du monde.

Des actions, en commun, peuvent contrecarrer la course inexorable du temps vers des lendemains dévastateurs. A condition de le vouloir, et de nous unir au lieux de nous affronter.

Et de prévoir de nouveaux modèles économiques, réels, et volontaires.

C’est pour cela que j’espère que 2010 sera l’année de tous les défis, une année riche en promesse tenues, en un renouveau de la société, avec une place élargie pour la communication, l’échange, et le respect des autres.

Seul, on peut peut. Unis, on est très forts.

Bonne et heureuse année 2010 à tous. Puisse mes voeux vous accompagner le long de cette année charnière.