Posts Tagged ‘robotique’

L’intelligence est une valeur économique inestimable.

lundi 12 novembre 2012 316

J’ai déjà souvent fait part de mon souhait sur ce site de voir l’ensemble de notre nation relever la tête.

La vraie solution à mon sens, pour faire fi de la crise, c’est d’investir.

Dans l’intelligence, en particulier.

Et je ne suis pas détrompé par ce commentaire du livre de Stéphane Marchand ici :

http://www.lenouveleconomiste.fr/la-ruee-vers-lintelligence-16230/

 

Nous pouvons, nous devons, nous mettre en état d’intelligence, et nous offrir, car  « nous le méritons bien » la recherche que nous méritons. En cultivant notre potentiel, nos ressources : nos cerveaux.

Aujourd’hui, trop de personnes sont laissés pour compte, obligées de se battre pour se nourrir ou simplement ne pas mourir.

Ce sont autant de possibilités gaspillées et peut être de belles idées perdues, des thèses ou des recherches qui passeront à la trappe, car oubliées , ou non formulée dans les affres de la faim.

Si j’osais un parallèle hasardeux, nous devons offrir à ce pays un espoir. Et il pourrait être dans deux directions.

 

D’une part l’exploitation de nos trésors physiques comme nos paysages ou notre patrimoine. En les sublimant pour que le monde entier ait envie de venir visiter la France, et pas seulement pour son histoire, mais pour sa qualité de vie.

Qui par exemple connait ce magnifique lavoir, encore utilisé par quelques personnes de ce mignon village de Trouhaut en Côte d’Or? Qui pourtant n’est pas loin des sources de la Seine, qui elles, sont visités par quelques dizaine de milliers de personnes. Mais Trouhaut est quasiment peu connu….car si le village est magnifique, il est retiré dans l’intérieur, quand sa grande soeur, Saint Seine l’Abbaye, regroupe monuments, commerces et restaurant de luxe ou sandwicherie. Pourtant il mérite de s’y attarder quelques instants, mais qui peut le savoir à l’heure actuelle ?

Les sources d’emploi sont quasiment illimitées dans ce tourisme hexagonal, aux ressources multiples infinies.

 

 

D’autre part, nous devons exploiter complètement l’intelligence de nos concitoyens, Promouvoir la recherche, les études.

Offrir à nos chercheurs de belles conditions de travail, par des équipements de pointe, des campus innovants, des conditions matérielles agréables.

Nous devrions voir fleurir des campus à la Google dans chaque région, si ce n’est département. Et offrir à tout un chacun la possibilité de se cultiver, de s’instruire, d’apprendre. Pour progresser si on le souhaite. Participer à l’effort de guerre qui doit être « tous en état de recherche et de découverte ».

Chacun doit pouvoir, dans les domaines qui l’intéresse, apprendre, chercher, créer.

Et surtout amasser les connaissances. Retrouver les connaissances perdues, enfouies dans des livres cachés dans des bibliothèques, les mettre en pratique éventuellement. Ou celles enfouies dans la conscience ou l’imaginaire populaire.

Mais surtout préparer les super cerveaux de demain, ( peut être des robots ?) capables de concentrer les connaissances, mais surtout de créer les parallèles, les interconnexions, les nouvelles directions de recherches, qui deviendront demain des applications pratiques, les nouvelles sciences ou technologies, avec leur mise en application.

Du brainstorming à tous les niveaux, dans toutes les couches de la population, afin de dynamiser notre formidable pays, redonner espoir aux gens, et surtout préparer les conditions d’une nouvelle humanité.

 

Une humanité plus sage ??? En tout cas, nous pouvons devenir un modèle à exporter. J’en suis persuadé.

Nous avons été copiés, nous sommes toujours copiés, et demain on cherchera encore à nous imiter.

Nous avons tous les atouts, il nous faut cette volonté politique.

Je l’espère.

 

NB : il nous faudra peut être nous demander si nous voulons vivre avec les robots, les machines, comme des compagnons ou des ennemis. Nous y serons obligés. En attendant, à nous de nous préparer à une nouvelle vie, un nouvel essor.

 

 

 

Publicités

La vie artificielle : notre avenir

samedi 3 mars 2012 62

http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/technologie/d/vie-artificielle-creer-la-vie_1438/c3/221/p1/

 

Très bon dossier du site Futura Sciences. Un peu long à lire mais bien conçu.

Je suis persuadé que l’avenir, si nous en avons un,  se trouve dans ces recherches.

Et dans tous les cas, les futures améliorations possibles de notre société.

 

Et je maintiens que l’ensemble de notre société devrait tendre à favoriser toutes les recherches possibles en ce domaine. Il en va de notre survie.

Robots, bientôt

vendredi 11 novembre 2011 314

Si Asimov fit, en créant virtuellement les robots, Honda fait en réalisant en pratique les futurs robots de demain.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/robotique/d/honda-presente-une-nouvelle-version-dasimo-le-robot_34551/#xtor=EPR-23-[HEBDO]-20111111-[ACTU-honda_presente_une_nouvelle_version_d_asimo_le_robot]

 

A l’heure ou la crise sonne à nos portes, et ou le travail devient une denrée rare, il est temps de nous interroger et de savoir si nous continuons vers une société à deux vitesses, avec de plus en plus de pauvreté,  des pauvres relégués au fond des « cavernes d’acier » décrites par Asimov, ou si nous réfléchissons et agissons pour une nouvelle ère respectueuse de l’ensemble du monde, humains, animaux, et terre comprise.

Il est possible ce monde auquel nous aspirons tous. Et les robots peuvent nosu y aider.

Un futur possible

lundi 31 octobre 2011 303

http://www.01net.com/editorial/545386/microsoft-montre-sa-vision-du-futur-en-video/

Un futur imaginé par Microsoft. La vision du futur de la productivité, au lendemain de la naissance du sept milliardième humain, laisse un peu dubitatif.

Si les effets de transition sont saisissants et bluffant, ces technologies s’adressent de toute évidence à une seule classe de population, particulièrement aisée.

Au lieu d’offrir un mieux être, une meilleure qualité de vie pour tout un chacun, ces technologies visent une seule  frange de la population susceptible de rapporter des bénéfices supplémentaires à Microsoft.

C’est dommage, car ces nouveaux concepts sont prometteurs.

Mais ils sont loin d’apporter une amélioration à la vie de nos concitoyens.

Dans un second temps,  si ces concepts sont remarquables et leur future mise sur le marché sera, n’en doutons pas un vrai succès, ils sont porteurs d’un environnement ou le stimulus est roi, et ou nos cerveaux, nos corps auront du mal, au long des années passant, à s’habituer à ne plus jamais être au repos.

 

Je ne suis pas certain, et pourtant j’ai toujours été un fervent des nouvelles technologies, que ce soit vraiment l’idéal pour apaiser l’humanité.

Quant au président de la République, qui se veut aujourd’hui le meilleur connaisseur du numérique et se rend compte que la France ne pet passer à côté des possibilités offertes par ces NTIC, je lui conseille humblement de ne pas trop loucher sur le voisin, mais de vraiment mettre en place une technologie, un ensemble cohérent qui en fasse plus appel aux technologies étrangères.

 

Il n’est pas concevable qu’avec l’ensemble des organismes et organisations tels le Cnrs, les universités et les technopoles que compte la France, nous soyons aujourd’hui incapables de fabriquer nos propres technologies et de les vendre.

La nouvelle ère sera numérique et robotique; avec ou sans nous.

 

 

 

 

 

 

Galaxy S 2 et Lego Robotics.

dimanche 30 octobre 2011 302

Quand le jouet rejoint la science.

Qui n’a jamais joué avec des briques de Lego ou de Mécano?

Si on m’avait annoncé un jour pouvoir résoudre un Rubik’s Cube avec quelques briques télécommandées par un smartphone !

Dans le temps on jouait plutôt avec la panoplie du parfait petit chimiste mais bon…

En tout cas, et bien qu’il ne s’agisse pas d’un article publicitaire, autant Légo, Samsung, et Android produisent de magnifiques outils qui révolutionneront notre monde de demain.

Légo et ses briques robotiques pour étudier et comprendre les futurs mécanismes des robots qui seront la prochaine phase de notre évolution.

Pendant ce temps la, ailleurs.

dimanche 27 juin 2010 177

Pendant que nous parlons d’économies, alors que je suis persuadé au contraire que nous devons investir pour préparer notre avenir, ailleurs se prépare demain.

C’est pourtant ce que nous aurions du déjà faire.

Nous avons perdu la bataille de l’internet.

La bataille du mobile nous n’y avons pas cru et pourtant….

La bataille des ordinateurs et des puces nous avons hésité.

La bataille des médicaments, de la médecine, de l’aéronautique, nous sommes encore en lice, mais pour combien de temps.

La bataille du sport, bon…..

Le combat de la robotique se gagnera ailleurs que dans nos frontières à priori.

Quel désastre, quel dommage, et que d’occasions perdues :

http://www.robotland.or.kr/eng/c02/c02_02.php

Le robot qui rêvait.

samedi 4 juillet 2009 184

Ce n’est peut être pas le meilleur des livres d’Isaac Asimov, mais il pose des questions qui sont réellement d’actualité aujourd’hui.

De plus, sa conception des trois lois de la robotique : tout un édifice de pensée et de philosophie qui me plait particulièrement.

Je vous conseille la lecture de ces quelques nouvelles, mais toute son oeuvre est source de félicité mentale. Ce qu’il annonce n’est pas reluisant, mais peut être que les robots et les ordinateurs seront la solution.

On le voit avec le plan du Japon pour les robots en tant qu’aide aux personnes âgées dans les années qui viennent ou les plus jeunes.