Patrimoine des ministres. Vous en pensez quoi ?

http://arretonsloecumenisme.blog.lemonde.fr/2012/09/23/vivre-heureux-malades-par-irene-droit/

 

Vraiment, je vous pose la question. Vous en pensez quoi, vous de cette publication du supposé patrimoine réel de nos ministres ou membres du gouvernement ?

Je suis dubitatif quant à moi. La vérité vraie serait celle la ?

Pourquoi pas, admettons, mais j’aurais aimé une certitude, avec par exemple une simple vérification administrative ou par huissier.

Mais surtout, est ce important ? quel est l’intérêt réel de ces publications, si ce n’est de mettre en porte à faux des hommes et des femmes qui ne voulaient peut être pas voir leur vie si publiquement rendue.

 

Je n’ai qu’une exigence quant à moi, mais elle est de taille. Et quasiment impossible à exaucer, j’en ai bien peur.

C’est l’honnêteté, la probité, la déontologie politique.

Ce qui, en somme est demandé à l’ensemble de l’appareil d’Etat, aux fonctionnaires pour ne pas les nommer, mais qui doit être aussi l’apanage du simple citoyen.

Les lois sont faites pour sanctionner  les manquements, le vol, la filouterie, la malversation.

L’homme politique n’est pas au dessus des lois. Bien au contraire. C’est à lui qu’il appartient de faire légiférer le parlement pour des lois justes.

Mais est ce vraiment par un étalage de patrimoine que l’on pourra arriver à assainir le monde politique et éviter des affaires fâcheuses ?

Ce que nous attendons, ce serait plutôt des hommes et des femmes qui dirigent notre pays dans une direction, la meilleure pour tous, avec le soucis bien compris de l’intérêt général. Et pas celui des intérêts particuliers,

 

Vous en pensez quoi, vous ?

 

Avis d’appel au mécénat d’entreprise pour l’acquisition par l’Etat d’une œuvre présentant un intérêt majeur pour le patrimoine national dans le cadre de l’article 238 bis 0 A du code général des impôts

Sur le journal officiel, retranscrit par le site légifrance (une vraie réussite ce site comme celui du serice public) on peut lire :

JORF n°0262 du 11 novembre 2009 page 19633
texte n° 151

AVIS
Avis d’appel au mécénat d’entreprise pour l’acquisition par l’Etat d’une œuvre présentant un intérêt majeur pour le patrimoine national dans le cadre de l’article 238 bis 0 A du code général des impôts

NOR: MCCF0925480V

Le ministre de la culture et de la communication informe les entreprises imposées à l’impôt sur les sociétés d’après leur bénéfice réel qu’elles peuvent bénéficier de la réduction d’impôt sur les sociétés prévue à l’article 238 bis 0 A du code général des impôts égale à 90 % des versements qu’elles pourraient effectuer, la limite de 50 % de l’impôt dû au titre de l’exercice considéré, en participant à l’acquisition par l’Etat, pour le musée Fabre de Montpellier, de l’œuvre, ci-après, qui présente un intérêt majeur pour le patrimoine national :
Un tableau de Nicolas Poussin (1594-1665), Dieu fleuve dans un paysage, huile sur toile, 77 × 88 cm, réalisé vers 1625.
Ayant appartenu à la collection de Cassiano dal Pozzo (1583-1657), mécène et ami de Nicolas Poussin, ce tableau constitue un témoignage exceptionnel du début de la carrière romaine du plus grand peintre du classicisme français au xviie siècle. L’acquisition de cette œuvre offrirait une opportunité unique de reconstituer l’intégralité d’un tableau dont la partie droite représentant Vénus et Adonis est déjà conservée au musée Fabre de Montpellier.
Sa valeur d’achat est fixée à 1 800 000 euros.
Les offres de versement, établies selon le modèle prévu par l’instruction de la direction générale des impôts 4-C-6-02 n° 184 du 24 octobre 2002, doivent être adressées à la direction des musées de France, 6, rue des Pyramides, 75041 Paris Cedex 01, où les dossiers relatifs aux trésors nationaux et œuvres présentant un intérêt majeur pour le patrimoine national peuvent être consultés par les entreprises intéressées.

Il me vient une idée : pourquoi comme cela se fait déjà pour certaines parties du patrimoine national comme les bacs du jardin de Versailles ou ses statues, ne pas proposer un mécénat amélioré à la portée de tout un chacun ?

Un mécénat qui en outre pourrait rayonner dans le monde entier.

Elevons un musée du mécénat.

Nous avons suffisamment de friches industrielles en France pour que dans chaque région soit élevé un musée du mécénat, ou, au moins, dans un premier, utilisée une aile d’un musée régional existant.

Ce tableau nécessite 1.8 millions d’euros. C’est à la fois énorme et peu.

Pourquoi ne pas proposer une souscription nationale basée sur le mécénat.

Walt Disney propose ses pierres devant son entrée du parc. Pourquoi ne pas proposer une partie du tableau ?

Nous avons toutes les facilités techniques, technologiques à ce jour. Le mécénat d’entreprise est une chose. La largesse publique est bien plus sympathique, et la popularité d’une oeuvre pourrait s’en trouver fortement multipliée.

Chaque donateur moyennant un paiement sécurisé se verrait remettre une carte d’accès libre à toute heure du jour et de la nuit, disponible comme il l’entendrait.

Les modalités sont à définir, mais permettraient de proposer de multiples possibilités de mécénat.

Qui ne serait pas tenté d’avoir à lui un morceau du sourire énigmatique de la Joconde ?

Maj du 18 novembre 2009 :

Nous avons reçu une réponse du Chef de la mission du mécénat
Ministère de la culture et de la communication/Secrétariat Général/DDAI, quasi immédiatement en réponse à un mail envoyé reprenant cet article.

L’idée serait déjà réglée.

Si je n’ai pas plus d’explications pour le moment, je dois dire que je suis agréablement surpris par la rapidité de la réponse.

A suivre donc.