Le drone préfigure la civilisation de demain.

Le reportage de TF1 du 20 juin 2013 au JT de vingt heure esquissant  les futures utilisations des drones à venir me laisse à penser que notre civilisation entre dans l’ère prérobotique à grands pas.

Car si l’on entend dans ce reportage la prévision de l’utilisation à terme de bras articulés permettant à ces objets volants de devenir de vrais outils, extension mécanique de la main de l’homme qui le dirige encore, aptes à s’infiltrer à n’importe quel endroit inaccessible en particulier, leur utilisation n’est que limité actuellement par l’imagination.

 

Ce qui me fait dire que demain (très bientôt), notre vie va complètement changer. Ce sera une révolution beaucoup plus importante et remarquable que la révolution de l’informatique ou, parallèlement du web.

 

Car si demain les drones constitueront des outils de surveillance précieux, sur le même principe, des milliers de robots de tous genre pourront vaquer à la plupart des occupations auxquelles nous devons faire face aujourd’hui.

L’exemple le plus criant se trouve dans l’électro ménager et les aspirateurs robots qui font actuellement une percée remarquable dans nos salons.

Asimov et ses robots, c’est aujourd’hui.

(et encore je ne détaille pas les récentes réalisations dans le domaine médical ou les imprimantes 3 D (encore que ce ne soit pas de vrais robots, ou les percées dans l’accompagnement à la personne).

Ce qui me fait dire que l’allongement des durées de cotisation pour la retraite est une véritable galéjade. Car le travail est en train de disparaître. En tout cas dans sa teneur actuelle.

J’ai un rêve : que demain les robots deviennent nos compagnons dans notre vie de tous les jours.

A nous de nous préparer à une vie plus riche, plus élevée. A condition de le vouloir. Si nous commencions à nous préparer?