Pendant ce temps la, ailleurs.

Pendant que nous parlons d’économies, alors que je suis persuadé au contraire que nous devons investir pour préparer notre avenir, ailleurs se prépare demain.

C’est pourtant ce que nous aurions du déjà faire.

Nous avons perdu la bataille de l’internet.

La bataille du mobile nous n’y avons pas cru et pourtant….

La bataille des ordinateurs et des puces nous avons hésité.

La bataille des médicaments, de la médecine, de l’aéronautique, nous sommes encore en lice, mais pour combien de temps.

La bataille du sport, bon…..

Le combat de la robotique se gagnera ailleurs que dans nos frontières à priori.

Quel désastre, quel dommage, et que d’occasions perdues :

http://www.robotland.or.kr/eng/c02/c02_02.php

Et la France?

C’est bien mon leitmotiv depuis la création de ce site.

Si nous ne nous préoccupons pas de l’avenir, si nous ne progressons pas, si nous n’investissons pas, en nous diversifiant, alors même qu’aujourd’hui nous avons les outils et les infrastructures pour le faire (il ne nous manque vraiment plus que le câblage en haut débit par un maillage complet du territoire), comment pourrons nous espérer faire face à l’envahissante progression exponentielle des autres pays qui ont eux compris les challenge de demain?

C’est le cas de la Russie :

Dernier exemple en date : la Russie avec cette annonce assez extraordinaire mais cependant réalisable :

http://www.romandie.com/infos/news2/100224121728.w5dmnutu.asp

qui a bien compris ou se trouvaient les priorités, avec cette annonce étonnante, mais peut être réalisable.

Et même si le but n’est pas atteint, l’expérience acquise dans ces domaines leur donnera une longueur d’avance dont ils pourront titrer profit commercialement.

A bon entendeur….