Posts Tagged ‘bonheur’

Vivons bon Dieu !

jeudi 19 novembre 2015 322

Nouvelle promenade dans Paris.

Bizarre atmosphère dans le rer. Haussman St Lazare parait vide, même si par obligation pas mal de monde se croise dans les couloirs.

J’atterris devant le Printemps. les vigiles sont omniprésents à toutes les portes. Eux aussi risquent leur vie. On les remercie quand eux?

 

On peut circuler facilement sur les trottoirs. Quelques vendeurs à la sauvette de marrons grillés sur leur poêle au dessus d’un caddy et quelques vendeurs de perche télescopiques pour selfie tentent sans y croire  de vendre leurs produits.

Les policiers sont aussi présents devant les vitrines, particulièrement devant le rer.

Mais c’est dans les magasins que tout bascule. Les allées sont désertes. Seuls les vendeurs et vendeuses témoignent de la vie de ces magasins; Pareil aux galeries Lafayette.

L’étage des jouets est d’un calme…Aucune tête blonde pour mettre de l’ambiance ce mercredi après midi. je n’en verrais que quelques unes devant les vitrines animées.

Pas de musique dans les magasin,s pas d’annonce.  Quelques touristes achètent, mais ils sont rares.

Je reviens par la ligne 11. La encore, cette ligne populaire d’habitude si animée, n’est que silence, casque entre les oreilles. Pas un mot échangé, pas de bruit sinon celui de la rame. Et pas d’enfants.

Sinon des regards, vite détournés. Attentifs. Personne ne commente les derniers événements.

 

Alors que faut il en penser ?

Bien sur la peur est là, présente. On se replie sur soi même, mais on affronte la réalité.

Simplement on est dans l’attente. Du lendemain, de la suite des événements. La situation n’étant pas stabilisée, forcément on s’interroge.

 

Mais justement, il nous faut aller vite au delà de cet immobilisme d’attente.

Même si nous sommes « en guerre », nous devons aller de l’avant. Et recommencer à vivre.

Pas forcément à consommer dans les temples du consumérisme parisien. C’est peut être d’ailleurs un bien ? Relativiser? il y a peut être plus important que consommer ?

 

Mais il nous faut vivre, et vivre bien, si ce n’est vivre mieux. Et surtout ne restons pas isolés, allons les uns vers les autres.

En espérant que la concorde de noël nous ramènera la joie et  l’espérance;

 

Quelques images et vidéos amateur des vitrines de cet après midi.

[robo-gallery id= »1975″]

 

https://www.facebook.com/MaBruetOrka

 

 

Notre monde en perdition

mardi 24 août 2010 235

Un petit texte à l’écologie rayonnante comme je les aime.

Avons nous raison d’avoir peur de l’avenir ?

http://owni.fr/2010/08/23/nous-y-sommes-au-bord-du-gouffre/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+Owni+(Owni)

Un rêve improbable : et si on arrétait de se f….. du monde ?

lundi 24 août 2009 235

La France va mal; le monde occidental va mal, le monde entier va mal.

Ce n’est un secret pour personne. Même dans les cités, ou dans les bas fonds de la civilisation, dnas les quartiers chics comme dnas les zones rurales, tout le monde comprend, mais surtout ressent le malaise qui maintenant fait partie de notre réalité quotidienne.

A ce sujet, deux écoles s’affrontent, avec divers courants de pensées quasi parallèles, chacun avec ses nuances propres.

  1. Il faut taire  les mauvaises nouvelles et distraire absolument par tous moyens la population, quitte à mentir
  2. chacun doit être responsable de sa propre vie, et la gérer en concordance avec la société dans laquelle il vit, en toute responsabilité, en toutes responsabilités.

Si l’on se référe au premier courant de pensée, l’homo occidentalus n’est pas suffisament prêt, ni conscient, pour entendre les vérités qui pourraient le bouleverser, et l’on doit taire celles ci, quitte à mentir si nécessaire.

Les derniers exemples en date :  les radiations du nuageTchernobyl n’ont jamais dépassé la frontière française; puis les radiations étaient largement en dessous du seuil tolérable.

Rappelons à ce propos que les diverses personnes qui gèrent le nucléaire en France ont l’obligation de garder le secret sur les informations qu’elles détiennent.

Le chomage ne passera pas la barre des x millions….

La crise économique est derrière nous, la reprise est la….

La grippe aviaire ne nous concerne pas, n’est pas dangereuse.

Le virus de la grippe h1n1 ne présente aucun risuqe….sauf pour les personnes faibles….inutile de s’affoler…il n’y a pas de pandémie (3000 nouveaux cas en France chaue semaine cependant); il ne faut pas en parler, il ne faut pas affoler, les médias en disent trop et n’importe quoi…

La pollution et l’effet de serre ne sont pas si nocifs, nous pourrons y faire face…

Il n’y aura pas de canicule, les réserves en eau sont suffisament importantes, le réchauffement de la planète est une vue de l’esprit.

El niño est une vaste fumisterie.

Quant aux risques de l’enfouissement des déchets radioactifs, ils sont inexistants (puisque nous avons un besoin urgent de plsu d’électricité et que le nucléire coute moins cher…).

Enfin, le nouveau toc à la mode  » le bonheur intérieur brut« …

ETC….

ETC….

ETC….

Nos politiques estiment que nos u ne pouvons être responsables; ils savent ce qui est bon pour nous, et nosu gouvernent dans le meilleur des mondes possibles

Ils ont surtout peur que la rue décide un jour de rejouer mai 1968.

Pour arriver à leurs fins, sont utilisés tous les moyens possibles pour distraire la population, et éviter les vraies questions :

  • le jeu sous toutes ses formes
  • le pain par l’allocation de divers subsides permettant de tenir la tête hors de l’eau (rsa, aah, )
  • la désinformation
  • l’avalanche d’information
  • les promesses
  • la menace
  • les complications administratives et judiciaires
  • la surveillance audio visuelle

Tout cela au mépris de la légalité et de la démocratie, loin des canons de la République.

Une autre approche devient nécessaire. Il est plus que temps de comprendre que nous sommes à un tournant de notre société au minimum, à un changement de civilisation certainement.

Des civilisations évoluées ont disparues pour beaucoup moins que cela (incas, aztèques, romains, grecs, indiens, vikings….).

Nous devons mettre en place et en route cette nouvelle société, et cela ne peut se passer que gràce à la confiance.

La confiance dans nos capacités, la confiance dans notre jugement, la confiance dans notre réactivité, la confiance dasn notre engagement.

Cet engagement de toute façon est obligatoire, tant que les fondations de notre société tiennent : famille, morale, règles…

Il nous faut absolument préparer très vite et tenir un projet de société qui permmette à tout un cahcun de s’y retrouver, donne la chance à chacun d’entre nous d’être partie prenante d’un but commun, chacun grace à ses cpaacités, petites ou grandes, pour le bien commun.

La récompense matérielle est une chose, nécessaire, et implique de lourds investissements.

La récompense de participer, tous, à un but commun, est certainement beaucoup plus le garant du ciment des fondations de notre société.

Une société qui demain, dans tous les cas, ne sera pas celle d’aujourd’hui. Une société qu’il est urgent d’inventer, mais aussi de préparer et d’expliquer.

Tout est à inventer mais cela à condition de nosu faire confiance.