Systèmes de santé – C’est mieux ailleurs ?

Hum. Pas certain.

Si l’on évoque la recherche, peut être. Et encore. Même si nous aurions une fuite des cerveaux en France, ce dont je doute, nous sommes aujourd’hui dans un village mondial. La seule limite aujourd’hui à la collaboration scientifique (qui avait lieu même quand le Mur existait d’ailleurs) est celle de l’ego humain. Les conférences physiques vont disparaitre pour des conférences virtuelles, un des rares avantages du covid, grâce à la progression des outils de communication.

Si l’on évoque l’hôpital, il faut savoir que si nous assistons en France à une hécatombe programmée, voulue, accélérée par les conditions de travail déplorables des soignants, un nombre important de cliniques ferment aux Etats Unis. Nous n’avons pas les chiffres, mails il est suffisament conséquent pour laisser totalement sans ressources médicales des milliers d’américains, en particulier au niveau de la douleur chronique.

Si l’on évoque la chirurgie au Canada, malgré les annonces politiques, les temps d’attente sont plus que longs. Quatre ans dans cet exemple :

Et le Canada préfère s’occuper de légiférer sur la mort assistée, donc régler la question de la douleur de manière plus que brutale, ne paraissant plus en capacité de soigner ses populations.

Et si l’on part dans les pays du Maghreb, du moyen Orient ou de l’Asie, en dehors de rares exceptions, c’est terrible.

L’Australie évoque la « réconciliation » et demande des cliniques covid long avec des équipes pluridisciplinaires. (6 millions de personnes au moins ont attrapé le covid dans ce pays).

Enfin Mr Hirsch, directeur général de l’APHP se félicite presque que ce soit pareil ailleurs.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Non la France n’est pas une exception Mr Hirsch. C’est clair.

La France n’est plus une exception ni une grande puissance. On commence à le savoir, la crise du Covid l’a démontré, la guerre ukrainienne le confirme, et les moyens sont limités à tous les niveaux.

Deux exemples :

  • les débordements incessants, dont le stade de France et notre police désemparée. Les jeux olympiques vont être magnifiques. Nous devrions déclarer forfait.
  • le renouvellement des papiers d’identité et la rigolade de la faute au covid.

Quant à la désertification médicale connue avec les ophtalmologistes depuis les années 80, confortée par le manque d’infirmiers scolaires ou de médecins de prévention du travail…..ce n’est même plus une nouveauté, mais une lassitude de personnes qui cherchent à se faire soigner. Quant à la lassitude des soignants, des enseignants, des policiers et militaires…;

Il reste quelques pépites. Quelques établissements. Quelques soignants. (beaucoup en fait) Que nous applaudissons toujours.

A nous de les mettre en haut des podiums avec tous ces intervenants que le covid fit sortir de l’ombre avant de les y renvoyer très vite, tant mis à mal eux aussi. (enseignants, administratifs, éboueurs, postiers, employés du ménage, aides de vie, et tant d’autres, dont les livreurs).

La France n’est plus une grande puissance. Il faut s’en rendre compte. Et retrousser nos manches, Mister président. Il ne s’agit plus de traverser la rue. Il faut réagir, construire, et repartir.

Redevenons l’exemple du monde à tous les niveaux. En commençant par écouter ceux qui savent. Sans faux fuyants, sans politique politicienne. En cinq années c’est possible.

Nous l’avons déjà fait. C’était après guerre.

Mais vous semblez préférer une guerre économique ? C’est vraiment ce qu’il nous faut ? Souffrir, encore et toujours?

#pourquoi ?

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.