Paterson , un film. Une ville. La poésie, omniprésente. Le temps. 

Un film en demies teintes. D’un calme reposant. Et pourtant la vie y est présente partout, même dans ses silences.

Je n’évoquerais pas la trame du film lui même, vous pouvez trouver le synopsis ici.

La voix de l’interprète française de l’époux héros du film reprend très correctement sa douceur espiègle et son enthousiasme.

Quant à lui, ses silences laissent entrevoir un monde intérieur riche.

Le film n’a aucune action, en dehors d’un seul moment ou surgit lors d’une dispute conjugale un pistolet à bases de billes en plastiques dont le propriétaire se fait vite désarmer par notre héros.

Tous les moments importants se passent dans un bus, ou devant les chutes célèbre de la ville de Paterson de la première ville industrieuse et industrielle des Usa près de New-York

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paterson_(New_Jersey)

https://en.wikipedia.org/wiki/Paterson,_New_Jersey

Certaines images sont magnifiques, les rencontres du héros sont toujours dans la douceur et la gentillesse, et l’atmosphère voulue du film donne une idée d’une petite ville sereine, ou les habitants paraissent si ce n’est heureux, au moins apaisés.

Quant au couple, l’énergie débordante de l’épouse du héros est palpable., même si à mon sens, freinée par le ton du film. Le héros, lui, s’exprime peu, tout en lui est intérieur. Un couple curieusement assorti, mais ou l’amour transparait fortement, simple.

Un échange avec un japonais amoureux de poésie conforte mon idée. On ne peut lire une poésie sans connaitre la langue maternelle du poète. Ce n’est pas un sacrilège de tenter de traduire, juste une impossibilité.

On y apprend aussi que la ville vit naitre deux des plus célèbres poètes des Etats Unis.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Howl

https://fr.wikipedia.org/wiki/Allen_Ginsberg

La poésie est partout, dans les images, la sereine quiétude de la ville, et les poèmes qu’imagine le héros.

Il ne me reste plus qu’à espérer visiter cette petite ville du New Jersey. Sur les traces de ses poètes disparus, qui ont marqué ce pays.

Depuis une partie de la ville, l’on pouvait voir au loin les gratte ciels de New York, avant que l’industrialisation l’empêche. C’est toute l’originalité de ce film; conserver la nostalgie d’un monde qui change, et son épouse en est la démonstration, avec la sérénité du temps passant.

Une vie calme, et riche. De petits bonheurs.

https://www.patersonnj.gov/

<a href="http://<a href="https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Downtown_Paterson_NJ.JPG">Jared Kofsky/PlaceNJ.com</a>, <a href="https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0">CC BY-SA 3.0http://<a href= »https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Downtown_Paterson_NJ.JPG »>Jared Kofsky/PlaceNJ.com</a>, <a href= »https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0″>CC BY-SA 3.0</a>, via Wikimedia Commons

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.