#Touche pas à….

Un bus de la Ratp : monte un homme par la porte arrière avec sa trottinette. Evidemment il ne badge pas.

Le bus recommence à rouler.

Et contrôle des billets !

Les contrôleurs informent le contrevenant de son défaut de validation de son titre et de l’interdiction des trottinettes dans les bus.

Explications houleuses, le contrevenant estimant qu’ayant un titre de transport c’était bien suffisant et qu’il ne comprenait pas pourquoi on l’agressait ; grands mouvements et contrôleur pris à partie. Intervention des forces de police demandée, passagers pris en otage. Le chauffeur évacue tous ceux qui le veulent.

#stop

Marre de cette agressivité devenu coutumière. Marre de ces personnes qui transgressent sans jamais vouloir reconnaître leurs torts.

Marre pour ces hommes et femmes qui risquent leurs vies (rien n’indiquait que ces deux contrôleurs, un homme, une femme, pourrait parvenir à tenir tête sans risque à cette personne).

Marre pour tous ceux qui meurent parce qu’ils sont inconscients, ou qui restent paralysés à vie pour le non respect des règles et des normes.

ASSEZ !

#touche pas à mon contrôleur

#Touche pas à mon policier

#Touche pas à mon pompier

#Touche pas à mon infirmière

#Touche pas à mon postier

#Touche pas à mon soldat

#Touche pas une femme

#Touche pas un enfant

#Touche pas un handicapé

Et enfin : respecte toi, et respecte les #femmesdeménages et les #employésmunicipaux.

Désolé pour ceux que j’ai oublié.

Dernière chose : il y a des lois qui existent, des règlements. Un contrôle, c’est pour le bien de tous. Si tu ne veux pas le respecter, n’entre pas dans un bus.

Et tu as le droit de porter #plainte ou de #contester, ça fait partie de tes #droits ! (même si tu ne le mérites pas)

Ah et pour ceux qui adorent klaxonner : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13471?xtor=EPR-100

Et enfin ……les trottoirs ne sont pas des pistes cyclables ; et vous n’êtes pas sérieux ni corrects.

Cinq jours de Douglas Kennedy

Sommes nous libres de choisir le bonheur ?

5 jours

L’histoire d’une femme qui ne comprend plus sa vie et se demande comment elle a pu passer autant de temps avec un homme qu’elle n’aime pas vraiment, et s’enterrer dans une bourgade de province.

Et puis la découverte du coup de foudre durant un séminaire à Boston. Trois jours de symbiose et l’envie de recommencer sa vie.

Mais ce compagnon de trois jours prend peur et se sauve avec un message sms et le refus du dialogue.

Une vie bouleversée . Une remise en question.

Le retour vers une vie quotidienne banale et sans surprise, ou la dépression guette ou l’essor vers une nouvelle vie ?

Beau et frais, mais qui met à mal les standards de la vie de couple et de l’amour éternel.

Avons nous le droit, ou devons nous éviter le bonheur par obligation?

Aux éditions Belfond.