Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime… Quelle sera votre rime ?

Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime… Quelle sera votre rime ?

Vous avez vu la nouvelle publicité d’Apple ?

A voir ici par exemple : http://www.next51.net/Pub-iPad-en-francais-quelle-sera-votre-rime_a10612.html

 

Encore une réussite. Qui m’a permis de revenir sur ces vers prodigieux du poète Walt Whitman.

Le film « le cercle des poètes disparus » s’en fit l’écho :http://fr.wikiquote.org/wiki/Le_Cercle_des_po%C3%A8tes_disparus 

Un complément sur ce poète : http://fr.wikipedia.org/wiki/O_Captain!_My_Captain!

Je ne veux croire que je ne pourrais apporter ma rime à ce monde. Que dis? Je veux y apporter ma rime. Et vous ?

 

23 réflexions au sujet de « Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime… Quelle sera votre rime ? »

  1. Je pense que Christian souhaitait vous signifier que vos activités bassement mercantiles sont à des années lumières de ce à quoi la poésie rend hommage : la vie, l’amour, la beauté du monde… qui sont les seules choses réellement essentielles à l’humanité et non pas tous ces besoins dont la société moderne et des groupes comme le vôtre s’ingénient à nous faire croire que le bonheur c’est AVOIR (un Ipad, un Iphone, etc…) et non pas ETRE tout simplement soi !

    1. Bonjour.

      Pris ainsi effectivement.

      Mais ce n’est justement pas l’aaspect mercantile qui m’a incité a évoquer cette pib mais bien la poésie elle même, la beauté des images et les mises en scéne.

      Après voisn’êtes pas obligé d’aimer.

      Mais moi j’assume mon plaisir dans ce cas précis.

      De quel groipe parlez vous? Ce site m’est toralement personnel, et le but n’était absolument pas de faire de la pib. Vois remarquerez qu’il n’y en a pas sur le site en degors de mon association et de quelques personnes que je souhaite aider.

      Amocalement,

      Bruno

  2. Bonjour, bien d’accord avec toi! Et ces  » nouvelles technologies » permettent l’échange de belles photos, par exemple, et donc d’apporter un peu de poésie dans ce monde qui n’est pas complètement pourri .
    Et oui il faut en passer par la pub, ceci dit, chacun est libre de vivre au siècle qu’il veut, mais le monde des Bisounours, c’est bien quand on a 10 ans 🙂
    Elisabeth

    1. Bonjour Babeth.

      Et j’aime aussi vers la fin du film soleil vert, les magnifiques images qui précédent la mort de l’un des acteurs.
      Et pourtant c’est du cinéma…..

      Amitiés, bruno

  3. Bien d’accord avec Christian et Valquirit, la poésie ne s’associe pas avec l' »avoir » mais avec l' »être ». Il faut être victime de la pub (ou complice..), ou con pour aimer ça.
    Whitman ou Thoreau.. et Apple pff!. « Je m’en allais dans les bois parce que je voulais vivre sans hâte, intensément, et sucer toute la moelle de la vie. Mettre en déroute tout ce qui n’était pas la vie. Pour ne pas découvrir, à l’heure de ma mort que je n’avais pas vécu ».
    Prend tes sous delferri, tu découvrira tout ça à l’heure de ta mort. Je veux dire vraiment.. Tu te crois malin mais 🙂 il n’ a pas la vie dans la vie.
    Il n’ y a que La Vie.

    1. Bonjour Jeff. Je ne cherche pas à être malin.
      Et une fois de plus je ne cherche pas de sous.

      Et à l’heure de ma mort il sera trop tard pour découvrir justement.

      Et si vous n’aimez pas pourquoi vouloir m’empêcher d’aimer ?

      Amitiés,

      Bruno

  4. Bonjour

    Nous pourrions voire cette pub comme une demande. La demande d’utiliser la tablette par nous mêmes comme Walt Whitman nous exhorte à le faire. Cette pub nous rappelle que la tablette n’est qu’un outil et que nous pouvons l’utiliser selon notre imaginaire. Avec cette pub Apple souhaite plus nous voire utiliser la tablette différemment plutôt qu’a vendre une tablette.
    Pour ma part si Apple n’avait pas vendu autant de iPad je n’aurais pas eu le plaisir de réécouter cette poésie et je n’aurais encore jamais osé apporter ma rime. Voila une de mes premières rimes avec ma tablette samsung.
    J’adore cette pub et je remercie les publicitaires d’avoir eu l’humilité de faire appel à l’un des meilleurs. (pour une fois que je n’ai pas eu l’envie de couper le son pendant une pub)

  5. Quelqu’un peut-il me dire de quel poème de Whitman est extrait le morceau récupéré par le publicité Epad ?
    J’ai bien peur que tout le monde soit au cœur d’un “fake“.
    Le texte est je crois de Tom Schulman, le scénariste du film “Le Cercle des Poètes disparus“ et il s’agit d’une parodie.
    La culture est une chose étrange et vertigineuse. la publicité aussi. Mais il est vrai que le vertige des mises en abîme donne parfois envie de vomir.

    1. Le poème est « O me ! O life ! » en français  » O moi ! O la vie  » de Walt Whitman. A trouver dans le recueil de poésie  » Feuilles d »herbes  »

      Pascal

      1. Voici en effet le poème de Whitmann :
        O moi ! O la vie ! Les questions sur ces sujets qui me hantent,
        Les cortèges sans fin d’incroyants, les villes peuplées de sots,
        Moi-même qui constamment me fais des reproches, (car qui est plus sot que moi et qui plus incroyant ?)
        Les yeux qui vainement réclament la lumière, les buts méprisables, la lutte sans cesse recommencée,
        Les pitoyables résultats de tout cela, les foules harassées et sordides que je vois autour de moi,
        Les années vides et inutiles de la vie des autres, des autres à qui je suis indissolublement lié,
        La question, O moi ! si triste et qui me hante – qu’y a-t-il de bon dans tout cela, O moi, O la vie ?

        Réponse:
        Que tu es ici – que la vie existe et l’identité,
        Que le puissant spectacle se poursuit et que tu peux y apporter tes vers.

        Il n’a pas grand chose à voir avec la caricature du Cerckle des Poètes Disparus n’est-ce pas ?
        Le texte de la pub est bel et bien extrait du film et c’est le suivant :

        Nous ne lisons, ni n’écrivons, la poésie parce que c’est joli. Nous lisons et écrivons la poésie parce que nous sommes membres de la race humaine et la race humaine est emplie de passions. La médecine, la loi, le business, l’industrie sont de nobles tâches nécessaires pour soutenir la vie. Mais la poésie, la beauté, la romance, l’amour… c’est ce qui nous maintient en vie.

        Pour citer Whitman : « Ô moi ! Ô la vie ! Tant de questions qui m’assaillent sans cesse, ces interminables cortèges d’incroyants, ces cités peuplées de sots. Qu’y a-t-il de beau en cela ? Ô moi ! Ô la vie ! ».

        Réponse : que tu es ici, que la vie existe, et l’identité. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime.

        « Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime… »

        C’est amusant tout de même !

  6. Détournement mercantile, sans doute ! Il aura toutefois eu le mérite de me faire redécouvrir ce poème de Whitman, entendu lors de la diffusion du film le cercle des poètes disparus et passé alors inaperçu. Aujourd’hui capable dans apprécier le sens (qui n’a rien a voir avec un objet, aussi élaboré soit-il), je recherche la traduction de ce poème tel qu’il est clamé soit : Que le prodigieux spectacle continu et que tu peux y apporter ta rime. Merci d’apporter votre rime à ma modeste et si essentielle recherche.

    1. Merci Barbara.

      Il est possible de le retrouver sur google book je pense.

      Et vous avez bien compris : l’objet « mercantile, et c’est bien la la force d’Apple, n’est pas ce que l’on voit en particulier. Il arrive à être intégré dans l’ensemble sans pour autant disparaître mais sans jamais nuire.

      Les images sont simplement sublimes. Simplement.

      Quant à la rime, l’ai je déjà dis? Une belle musique qu’eut aimé Verlaine.

  7. Quelqu’un peut il préciser de nouveau le titre du poème de Whitman dans la pub de l’iPad air? Le poème « ô la vie! Ô moi! » Ne correspond pas… Merci! Il est si beau et j’aime tant whitman.

    1. Bonjour,
      la traduction française du titre de ce poème est : ô moi ! ô la vie !
      Et je suis toujours à la recherche de l’édition dont la traduction ce termine par : « Que le prodigieux spectacle continu et que tu peux y apporter ta rime. »
      Si vous voulez y apporter votre rime…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.