Cannes, Naomi Kawaze.

Je ne regarde guère le festival de Cannes.

Si cela plait à d’autres, tant mieux.

Mais trop de clinquant, de satisfactions, et de marchandages.

Même si en parallèle du festival de très bon films sont diffusés dans les diverses salles obscures de la ville.

Cependant en assistant par hasard à la cérémonie d’ouverture, j’ai appris l’existence de Naomi Kawaze.

 

Et en effectuant une petite recherche pour mieux la connaitre, je suis arrivé sur ce billet qui décrit l’un de ses films d’essai décrivant la mort de sa grand mère, finissant par la naissance de son bébé tout en décrivant une relation difficile mais si humaine.

http://bullesdejapon.fr/2010/04/29/tarachime-de-naomi-kawase-2006/

Les images ne sont pas léchées, formatées comme dans Gatsby le magnifique, mais tellement plus prenantes!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.