Archive for novembre 2012

Usa : une nouvelle frontière ? Le new deal?

dimanche 25 novembre 2012 329

 

Quand la production d’énergie ou la dépendance énergétique fait débat en France, c’est le début d’un nouvel age d’or et d’une nouvelle expansion économique pour les Etats unis, doublé par une vraie indépendance énergétique; l’Amérique deviendrait la première puissance économique mondiale, et pourrait se donner les moyens d’une indépendance économique et énergétique, bases de sa prédominance renouvelée.

En tout cas c’est ce qu’affirme cette information de l’agence internationale  de l’énergie :

 

« l’Agence internationale de l’énergie prévoit que les Etats-Unis accéderont, avant la fin de cette décennie, à l’indépendance énergétique et deviendront le plus grand producteur mondial de pétrole, devant l’Arabie Saoudite et la Russie ! »

http://www.rtflash.fr/hydrocarbures-non-conventionnels-revolution-energetique-mondiale-se-profile-pour-2030/article

 

Si personnellement, je suis contre l’exploitation du gaz de schiste dans les conditions actuelles, du fait de ses conséquences sur l’environnement et la pollution qui en découle, ou de plusieurs autres systèmes énergétiques qui provoquent plus de pollution que de gain énergétique (voir par exemple cette étude sur la pollution solaire induite : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2944_solaire_pollution_plomb.php ) je suis parfaitement conscient du l’incroyable demande énergétique induite par le développement mondial et à laquelle nous allons de voir faire face, en tentant de subvenir à nos besoins propres par nos moyens internes, mais aussi en espérant exporter un surplus d’énergie, comme nous le faisons encore il n’y a pas si longtemps dans les années 70.

Nous allons devoir faire face à une telle demande que nous allons être dans l’obligation de réfléchir à l’exploitation de toutes nos ressources, dans un contexte contrôlé, et propre à protéger l’environnement mais aussi nos ressources dans un contexte durable.

 

Mais des ressources nous en avons, et sans doute insoupçonnées à ce jour dans l’hexagone .

Mais les plus grandes se trouvent sans doutes autour de nos territoires d’outre mer : l’océan sera notre frontière à nous, à condition de le vouloir, et de nous en donner les moyens.

En attendant, nous devons continuer, car l’indépendance énergétique est une chose, mais insuffisante, à utiliser au mieux nos ressources dans un véritable plan d’essor économique, dans le cadre d’un tourisme plaisir, et  d’un tourisme économique, en mettant en valeur notre patrimoine artistique, économique et industriel, architectural, et nos capacités d’hébergement et de retraite sur nos territoires appelés à accueillir des populations désireuses de se ressourcer et d’apprécier le charme de notre belle France.

 

Une silicon valley dans chaque région ou département !

vendredi 16 novembre 2012 320

http://www.bfmtv.com/economie/luniversite-vraie-cle-competitivite-374422.html

 

Comme je l disais dans mon précédent article, toutes nos ressources devraient être consacrées à l’exhalation des talents de nos concitoyens, la recherche, et la mise en pratique des découvertes issues de ce melting pot  humain tourné vers la science.

 

Si ce campus va dans le bon sens, celui de l’agrégation de l’université et des entreprises, il est cependant trop timide.

La France, aujourd’hui, et malgré la crise, devrait déjà avoir relié son territoire afin que tout un chacun puisse participer à ce nouvel effort de compétitivité, Le territoire devrait être complètement en réseau, imbriqué dans un but commun : la puissance et la gloire de nos recherches et leur mise en pratique.

 

Sinon, d’autres s’en chargeront.

Sans compter que nous avons bien des défis à relever, et que nous devrons consacrer une forte proportion de ces ressources à de l’imaginaire, de la prospective afin de parer à diverses possibilités risquées pour notre pays.

Et consacrer une autre partie à planifier la France de demain, savoir ce que nous voulons pour nous et nos descendants.

 

 

L’intelligence est une valeur économique inestimable.

lundi 12 novembre 2012 316

J’ai déjà souvent fait part de mon souhait sur ce site de voir l’ensemble de notre nation relever la tête.

La vraie solution à mon sens, pour faire fi de la crise, c’est d’investir.

Dans l’intelligence, en particulier.

Et je ne suis pas détrompé par ce commentaire du livre de Stéphane Marchand ici :

http://www.lenouveleconomiste.fr/la-ruee-vers-lintelligence-16230/

 

Nous pouvons, nous devons, nous mettre en état d’intelligence, et nous offrir, car  « nous le méritons bien » la recherche que nous méritons. En cultivant notre potentiel, nos ressources : nos cerveaux.

Aujourd’hui, trop de personnes sont laissés pour compte, obligées de se battre pour se nourrir ou simplement ne pas mourir.

Ce sont autant de possibilités gaspillées et peut être de belles idées perdues, des thèses ou des recherches qui passeront à la trappe, car oubliées , ou non formulée dans les affres de la faim.

Si j’osais un parallèle hasardeux, nous devons offrir à ce pays un espoir. Et il pourrait être dans deux directions.

 

D’une part l’exploitation de nos trésors physiques comme nos paysages ou notre patrimoine. En les sublimant pour que le monde entier ait envie de venir visiter la France, et pas seulement pour son histoire, mais pour sa qualité de vie.

Qui par exemple connait ce magnifique lavoir, encore utilisé par quelques personnes de ce mignon village de Trouhaut en Côte d’Or? Qui pourtant n’est pas loin des sources de la Seine, qui elles, sont visités par quelques dizaine de milliers de personnes. Mais Trouhaut est quasiment peu connu….car si le village est magnifique, il est retiré dans l’intérieur, quand sa grande soeur, Saint Seine l’Abbaye, regroupe monuments, commerces et restaurant de luxe ou sandwicherie. Pourtant il mérite de s’y attarder quelques instants, mais qui peut le savoir à l’heure actuelle ?

Les sources d’emploi sont quasiment illimitées dans ce tourisme hexagonal, aux ressources multiples infinies.

 

 

D’autre part, nous devons exploiter complètement l’intelligence de nos concitoyens, Promouvoir la recherche, les études.

Offrir à nos chercheurs de belles conditions de travail, par des équipements de pointe, des campus innovants, des conditions matérielles agréables.

Nous devrions voir fleurir des campus à la Google dans chaque région, si ce n’est département. Et offrir à tout un chacun la possibilité de se cultiver, de s’instruire, d’apprendre. Pour progresser si on le souhaite. Participer à l’effort de guerre qui doit être « tous en état de recherche et de découverte ».

Chacun doit pouvoir, dans les domaines qui l’intéresse, apprendre, chercher, créer.

Et surtout amasser les connaissances. Retrouver les connaissances perdues, enfouies dans des livres cachés dans des bibliothèques, les mettre en pratique éventuellement. Ou celles enfouies dans la conscience ou l’imaginaire populaire.

Mais surtout préparer les super cerveaux de demain, ( peut être des robots ?) capables de concentrer les connaissances, mais surtout de créer les parallèles, les interconnexions, les nouvelles directions de recherches, qui deviendront demain des applications pratiques, les nouvelles sciences ou technologies, avec leur mise en application.

Du brainstorming à tous les niveaux, dans toutes les couches de la population, afin de dynamiser notre formidable pays, redonner espoir aux gens, et surtout préparer les conditions d’une nouvelle humanité.

 

Une humanité plus sage ??? En tout cas, nous pouvons devenir un modèle à exporter. J’en suis persuadé.

Nous avons été copiés, nous sommes toujours copiés, et demain on cherchera encore à nous imiter.

Nous avons tous les atouts, il nous faut cette volonté politique.

Je l’espère.

 

NB : il nous faudra peut être nous demander si nous voulons vivre avec les robots, les machines, comme des compagnons ou des ennemis. Nous y serons obligés. En attendant, à nous de nous préparer à une nouvelle vie, un nouvel essor.