Faisons payer les réseaux aux vrais utilisateurs…

En tout cas c’est cr que propose le ministre de l’économie numérique……

http://www.01net.com/editorial/528041/internet-eric-besson-veut-que-les-services-financent-le-reseau/

Donc nous sommes d’accord ?

Les plus gros utilisateurs des autoroutes et des routes ce sont les chauffeurs routiers. Ce sont eux qui consomment aussi le plus de pétrole (avec les avions).

Donc on va leur faire payer la  réfection du bitume, les parkings et installations sanitaires et les raffineries et oléoducs.

Il faudrait peut être arrêter de dire tout sans connaitre les dossiers.

Et plutôt que de freiner les investissements en réfrénant les besoins des con (citoyens), ne vaudrait il pas mieux investir dans des réseaux numériques de qualité, fiables et aptes à absorber la croissance de la demande ?

En vacances profitez des largesses du pays qui vous accueille.

Cet adage, les membres du gouvernement français l’ont faite leur.

http://www.liberation.fr/politiques/01012318870-en-vacances-les-ministres-oublient-tout-meme-la-note

Combien de ministres, ou de chefs d’états, ou de députés, sénateurs, hommes politiques , syndicalistes ont utilisé les moyens amis mis à leur disposition, pour, sans bourse délier, profiter de petits avantages (ou de gros) nombreux et variés offerts avec « courtoisie » par les pays amis ?

J’avais envie d’écrire un article expliquant ici la force et la puissance du pouvoir, qui, au travers de ces petits riens matériels (loin de ceux que nous, béotiens, pouvons entrevoir), indemnisent les membres de la puissance publique, cette « intelligentsia » qui se dévoue corps et âme pour que nous puissions continuer à dormir tranquille dans notre petite vie calme et si paisible.

Je voulais tenter d’expliquer que le pouvoir s’il ne corrompt, rend sourd au monde de la rue. Et que le pouvoir appelle le pouvoir.

Et que ces petits avantages ne sont que de petites extensions de la min divine qui ont transformé un être mortel en puissant monarque de droit divin pour qui plus aucune règle n’existe plus.

J’aurais eu envie de préciser que c’est un cercle vicieux, ou le pouvoir appelle le pouvoir, ou la puissance mène à plus de pouvoir.

Et que la mégalomanie n’est pas loin, et qu’il semble quasi normal de se trouver au dessus des lois, au dessus des contingences matérielles de toute une population qui n’aspire qu’à un peu de repos physique et mental.

Ce sont des petits privilèges, petits privilèges, mais qui agacent grandement le peuple.

L’abolition des privilèges, tu parles…..

Ils sont toujours la, et offerts par la république en plus. Pour tous, de gauche, de droite ou du centre.