Archive for janvier 2011

La biodiversité à la sauce du marché cela fait peur.

jeudi 27 janvier 2011 26

Ça rappelle aussi étrangement une organisation dont on ne parle plus et qui pourtant devait nous apporter un meilleur monde : l’OMC

Par exemple : Dans son discours d’ouverture au Sommet des Ministres de l’agriculture à Berlin le 22 janvier 2011, le Directeur général Pascal Lamy a dit que le commerce contribuait et pourrait contribuer davantage à lutter contre la hausse des prix des produits alimentaires et à pallier l’insécurité alimentaire. Le commerce fait partie de la solution, et non pas du problème.

http://www.wto.org/indexfr.htm

http://www.wto.org/french/thewto_f/whatis_f/whatis_f.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_mondiale_du_commerce

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/omc/index.shtml

Merci à Christian Fauré de nous éclairer, mais maintenant on fait quoi ?

http://www.christian-faure.net/2010/11/07/biodiverstity-for-business/

Soit on ne fait rien du tout et demain il nous faudra payer l’air que nous respirons, en plus de l’eau et des ressources premières.

Mais arriverons nous à mobiliser sur cette question, qui, de toute façon, va être classée secret défense et ôtée rapidement de la sphère publique?

Sauf à ce que les réseaux s’en emparent. Vive les réseaux, internet, twitter et autres systèmes d’échanges.

Ah les bonheurs du net !

mardi 25 janvier 2011 24

Je ne vous parlerais pas ce soir des dangers de l’internet, mais d’un petit bonheur du net.

Une personne qui se reconnaîtra, que je ne connaissais pas, et qui se propose gentiment de m’aider à remettre en état les parties techniques de mes sites, blogs et forums, sans rien demander en échange.

Et pourtant elle a du mérite à le faire.

Ne serait ce déjà que pour arriver à comprendre mes demandes.

Mais aussi à cause de la masse de travail que cela implique.

Si internet est dangereux, en tout cas i lest aussi magique.

L’amitié peut en naître, malgré les distances.

A contre sens.

mercredi 12 janvier 2011 11

Difficile en ce moment dans la rue Simon de Châlons,  de circuler, du fait des travaux, qui dure depuis plusieurs semaines.

Les travaux doivent être faits. Mais aucun plan de circulation n’a été mis en place. Ce qui fait que les riverains tentent tant bien que mal de passer par les rues adjacentes, au mépris du code de la route.

Pour rejoindre la rue Chedel en ce moment aucune autre possibilité que de passer par un sens interdit !

Jusqu’à présent aucun accident matériel n’est à déplorer.

Mais un fléchage provisoire aurait peut être sa place ?

Voeux 2011

lundi 10 janvier 2011 9

Bonjour à tous.

Je viens de m’apercevoir que j’ai oublié de vous présenter mes voeux.

Mea culpa.

Du coup je laisse la parole à Monsieur le député maire Bruno Bourg-Broc, qui vient de présenter ce soir les voeux de la municipalité de Châlons-en-Champagne aux corps constitués.

J’en faisais partie…..pour l’association MaBruetOrka invité gentiment par Monsieur le maire.

Le secrétaire d’état au logement Benoist Apparu était présent à ses côtes, ainsi que l’ensemble des corps constitués et monsieur le préfet.

Ce qui m’a permis de saluer quelques connaissances, tous sourires et emplies de joie de ce moment ou les coupes n’attendaient plus que le saut des bouchons.

La salle de réception est beaucoup trop petite pour assurer, vu le monde un confort minimaliste.

Mais j’ai réussi, sans vraiment le vouloir, à être face à notre maire (qui m’accueillit auparavant au bas des marches de sa mairie en me souhaitant ses voeux, avec une franche poignée de mains.

Son discours fait le fleuron des réalisations de sa municipalité, passées et à venir.

Je vous en reparlerais un autre jour.

Et s’enorgueillit du futur parc des expositions et de sa salle de 3000 places assises et 12000 debout qui rayonnera sur toute la Champagne Ardennes.

Le discours fut bref, mais convaincant.

Monsieur le préfet conclut en citant Pierre Dac, trois fois de suite, et en se targuant de faire partie des trois cent nouveaux arrivants de Châlons.

Une belle ville , dont nous pouvons être fiers et ou il fait bon vivre.

Mais la pression des bouteilles étant à son comble il était difficile de continuer, et, renouvelant ses voeux, notre maire nous libéra.

Après avoir eu du mal à me faufiler entre les invités, je pris la poudre d’escampette.

En attendant, tous mes voeux, moins protocolaires, mais tous aussi….sincères.

http://www.lunion.presse.fr/article/marne/il-sappellera-bien-capitole-en-champagne