Google books sur les rails de l’Europe

Le commissaire européen à la société de l’information soutient Google books et regrette également le manque d’empressement des Vingt-Sept à enrichir le projet Europeana.

A lire sur

Question : y aurait il des garanties proposées par Google ?

Si non, pourquoi la biliothèque européenne tarde tant à prendre de l’essor ?

Est ce l’initiative privé qui doit supplanter l’Etat ou les Etats ?

Pourtant, les bibliothèques publiques existent dans tous les pays…

Ce qui pose de nouveau la question du droit d’auteur…

Maj le 12 septembre 2009 :

Le gouvernement, premier ministre et ministre de la culture en tête jouent l’apaisement.

« Pour moi Google n’est pas un problème, mais un défi. On s’est récemment ému que la BNF ose discuter avec Google au sujet de la numérisation de ses fonds d’ouvrages. Mais ce qui serait choquant, c’est qu’elle ne le fasse pas »

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :