Un réseau internet français en décadence

Les merveilles de la technologie internet, c’est bien beau.

Les jeux en ligne, la musique, la vidéo, c’est tentant; échanger ses derniers potins ou ses humeurs sur facebook ou sur twitter, tant d’internautes ne pourraient s’en passer.

Alors comment se fait il que dans chaque bureau de poste, depuis plusieurs années, l’on renvoie à tour de bras les diverses box, agrémentées souvent de lettres recommandées furieuses ?

Comment se fait il qu’au bout d’un ou deux mois, la box que l’on a reçu sans soucis après l’abonnement au service n’est toujours pas connectée?

Comment se fait il qu’il y ait tant d’interruptions du réseau, tant de lenteurs ?

Comment se fait il encore que les campagnes restent à la traine, avec de fausses lignes adsl qui ne sont que du rnis amélioré ?

La conccurence devait fournir un développment sans précédent des technologies et des prix pour le consomateur.

Ne parlons pas de conccurence, bien que nous ne puissions parler ici d’entente, les prix des abonnements sont pourtant tous les mêmes…

Ne parlons pas des tours pendables que se jouent chaque opérateur, n’hésitant pas à écraser les lignes pour récupérer un client…..

Ne parlons pas de lenteur et d’encombrement du réseau, alimenté de plus par les spams, spywares, virus, et surtout l’encombrement indécent de nos boites mails par tant de propositions si peu intéressantes…

Le réseau internet est en décadence, fondé en grande partie sur des lignes téléphoniques en délabrement constant, aucune intervention de maintenance préventive n’étant plus programmée par l’opérateur historique, France Telecom.

Nous ne pouvons continuer ainsi. Il nous faudra choisir à court terme.

Une politique ambitieuse de montée en puissance, apr le cable ou la fibre optique, ou tout autre nouveau procédé doit être étudié et appliqué à très court terme.

Il en va de notre société, de notre économie.

Nous ne pouvons plus aujourd’hui nous passer d’internet, de sa rapidité d’échange de l’information, de l’engouement que suscite les échanges mondiux virtuels….

Nous risquons, si nous ne faisons rien, d’une part, d’être à la traine des autres pays, en aprticulier Japon et Amérique, mais surtout nous risquons de disparaitre de la scène mondiale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.