La France consacre 90 % de ses investissements au traitement de la pollution, contre 10 % à la prévention

« La France consacre 90 % de ses investissements au traitement de la pollution, contre 10 % à la prévention ».

Cet article de GUILLAUME SAINTENY dans  est malheuresuement une réalité.


A tous moments, La France a voulu aller de l’avant, sans jamais se préoccuper des conséquences, confiante dans le temps ou ses capacités pour résoudre les problèmes.

Seulement, ce n’est pas le cas, et nous nous retrouvons en quelques dizaines d’années, avec un passé difficile à effacer, des défis sociaux et écologiques à relever dignes de géants, des traces de nos activités toujours affleurantes ou seulement cachées et non effacées….

J’en veux pour preuve nos essais atomiques sur Mururoa, qui détruisent surement et patiemment toute une population, nos utilisations du plomb, du mercure dans nos maisons, de l’amiante ou d’autres produits tous aussi corrosifs pour notre santé.

Que dire de nos décharges à coeur ouverts sur nos paysages ?

Que penser de la politique du tout automobile avec la progression de la pollution due au diesel ?

Ou de nos routes et autoroutes incapables d’assumer les pointes de traffic par soucis d’économie?

Certaines créations sont pourtant magnifiques : le TGV et le Concorde ou l’Airbus, ainsi que Ariane. Mais à quel prix ? et pour quelles retombées économiques ?

Qu’en est il de l’impact sur l’environnement, sur nos infrastructures, sur nos vies ?

Les différentes études que la loi impose ne sont pas suffisantes et très loin des préoccupations des citoyens;

Il suffit de voir aujourd’hui le débat sur les antennes relais des téléphones portables, l’utilisation des téléphones portables eux même. On ne sait aujourd’hui si l’impact est important et réellement dangereux; mais en attendant cela fait couler de l’encre et vendre du papier.

Quel sera l’impact en Guyane française de l’exploitation de l’or par les orpailleurs, de la forêt par toutes les populations ?

Sans se soucier aucunement des conséquences, la France veut toujours partir à la conquête du monde. Sauf que le monde est maintenant connu. Même si divers conflits le rendent peu sur, nous ne sommes plus sous le resplendissant siècle des lumières.

Si certains pays sont encore à la traine, d’autres sont en train de nous mettre la patée, en mettant la main à la pâte. Eux aussi se soucient peu des conséquences de leur essor, mais eux ont les moyens de pallier à leur déficiences, quitte à utiliser la chair humaine. On l’a vu en ex URSS avec le coffrage du réactuer nucléaire de Tchernobyl par des volontaires à qui on mentit; on le voit aujourd’hui avec l’essor prodigieux de la Chine, malgré de déplorables agressions sociales comme lors de la construction de barrages hydrauliques énormes comme celui des trois gorges.

Nous avons conscience des difficultés qui nosu attendent. Nous avons bonne conscience grace aux Grenelles de l‘environnement.

Article non terminé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.