Ou mes idées ne passent pas inaperçues…

J’ai l’impression, soit d’être dans l’air du temps, soit d’avoir des idées approuvées par le gouvernement.

 

En tout cas, on en reprend certaines.

 

Bon, je plaisante, mais c’est cependant ressemblant à certaines de mes théories!!!

 

Il est cependant dommage, et contre productif, par un louable soucis d’économie, et avec l’esprit de la lettre de ne pas dépenser en vain l’argent public, de prévoir des pôles de compétitivité productifs.

 

Ce qui est incohérent avec une optique de recherche tous azimuts, sur tous les tableaux.

 

Compétitivité, oui, contrôle à postériori, certainement, mais limiter la recherche à quatre domaines exclusifs pour les prochaines années, c’est faire des coupe sombres dans la recherche, qui va permettre à d’autres de tirer les marrons du feu, sans que d’ailleurs les pôles retenus soient forcément productifs. Car être compétitif, c’est bien, produire pour créér et valoriser ce serait beaucoup mieux….

Ou mes idées ne passent pas inaperçues…

J’ai l’impression, soit d’être dans l’air du temps, soit d’avoir des idées approuvées par le gouvernement.

 

En tout cas, on en reprend certaines.

 

Bon, je plaisante, mais c’est cependant ressemblant à certaines de mes théories!!!

 

Il est cependant dommage, et contre productif, par un louable soucis d’économie, et avec l’esprit de la lettre de ne pas dépenser en vain l’argent public, de prévoir des pôles de compétitivité productifs.

 

Ce qui est incohérent avec une optique de recherche tous azimuts, sur tous les tableaux.

 

Compétitivité, oui, contrôle à postériori, certainement, mais limiter la recherche à quatre domaines exclusifs pour les prochaines années, c’est faire des coupe sombres dans la recherche, qui va permettre à d’autres de tirer les marrons du feu, sans que d’ailleurs les pôles retenus soient forcément productifs. Car être compétitif, c’est bien, produire pour créér et valoriser ce serait beaucoup mieux….

Sauriez vous ouvrir un pot de confiture ? Et accessoirement, éviter de pratiquer la bien connue théorie de l’”Emmer…… maximum” ?

La réforme de l’éducation au Québec pose problème.

 

Dans ce billet qui explique l’ouverture facile d’un pot de confiture, il est rappelé certaines vérités, qui de ce côté de l’océan sont bonnes à appliquer et pourrait nous éviter moult réformes inutiles, couteuses et destructrices.

Sauriez vous ouvrir un pot de confiture ? Et accessoirement, éviter de pratiquer la bien connue théorie de l’”Emmer…… maximum” ?

La réforme de l’éducation au Québec pose problème.

 

Dans ce billet qui explique l’ouverture facile d’un pot de confiture, il est rappelé certaines vérités, qui de ce côté de l’océan sont bonnes à appliquer et pourrait nous éviter moult réformes inutiles, couteuses et destructrices.